Journal « Vivre l’Eglise des Batignolles » n° 27 du 30 mai

Voici le dernier numéro (cela devait arriver…) de votre journal de crise, le VEB. Peut-être reprendrons-nous l’idée en novembre sous une forme à inventer… au-delà de ce temps de crise…
Au sommaire de ce dernier numéro :
* un édito « pour une Eglise de tendresse »
* le texte d’une chanson de Bourvil, comme une prière : « la tendresse »
* un acrostiche proposé par Anne Tisserant sur le mot « CONFINEMENT »
* un texte proposé par Florence Couprie : « qu’est l’homme pour que tu te soucies de lui ? »
* une proposition théologique de Michel Barlow : « esquisse d’une théologie agnostique »

Je ne peux terminer ce mail sans vous dire un grand merci pour la confiance que vous m’avez accordée. Cette période, je le sais, a été difficile, voire très difficile, pour certains d’entre vous. Vous me l’avez dit ; je vous ai accompagnés comme j’ai pu dans des moments parfois très douloureux. Certains m’ont dit combien ce sentiment de proximité a été fondamental. Je n’ai donc aucun regret, bien au contraire, d’avoir reporté mon temps sabbatique de presque deux mois. Ma place était ici. Nous avons vécu l’Eglise ensemble, très proches. Cela n’a pas toujours été facile, mais nous l’avons vécu ! Je vous retrouverai avec d’autant plus de plaisir à mon retour.

A chacune et à chacun d’entre vous, je souhaite que cette époque qui s’ouvre soit l’occasion d’un ressourcement et de belles retrouvailles…

A très bientôt ! Au plus vite !

Jean-Marie de Bourqueney

 

Vous pouvez trouver le VEB N° 27 en téléchargement ici