21 siècles de théologiens

La saison 2018-19 nous propose une nouvelle série de quatre rencontres, en janvier et février, les samedis matin de 10h30 à 12h, animées par Jean-Marie de Bourqueney. Il s’agit de revisiter notre histoire chrétienne, en l’actualisant et en cherchant, pour chacun, à formuler sa propre conviction de foi.

Notre prochain cycle 2020-2021 est en attente de programmation (à retrouver courant septembre).

CYCLE de l’année 2019-2020 : « Vingt-et-un siècles de théologie » :

Nous avons clos notre parcours « Vingt-et-un siècles de théologiens ». Nous allons poursuivre notre réflexion en découvrant la richesse théologique du christianisme, sa diversité, sa créativité, mais cette fois-ci à partir des thèmes, et non plus par période ou par théologien.

• 11 janvier (10h30-12h) : « Dire Dieu ». Dieu : un père, une mère, une énergie, un tyran ? Chacun a cherché et cherche encore à traduire cette foi en mots humains.

• 25 janvier (10h30-12h) : « Dire le Christ ». Au coeur de l’évangile, une question est posée par Jésus : « et vous, qui dites-vous que je suis ? ». Au cours de l’histoire, cette question a été l’occasion des débats les plus vifs : Jésus, un homme, un Dieu, les deux ?

• 29 février (10h30-12h) : « Dire l’être humain ». Qu’est-ce que l’homme pour que Dieu s’en occupe, selon l’expression du psaume ? Comment définir ce qu’est l’humain : un animal, un être supérieur, un corps, une âme ? Capable du meilleur mais peut-être du pire aussi…

• 14 mars (10h30-12h) : « Construire l’Église ». Rapidement, le christianisme s’est inventé une organisation : l’église (en grec la « communauté »). Mais comment la penser, qu’est-elle devenue. Quel rôle joue-t-elle dans la foi ? Peut-on croire sans l’Église ?

————–

Début d’année 2019, s’est terminé le cycle 21 siecles de théologiens, série de quatre rencontres cloturânt  le initié en 2011.

19 janvier (10h30-12h) : la « théologie de la libération ». Comment annoncer l’évangile dans un contexte de pauvreté radicale ?

2 février (10h30-12h) : « Les théologies contextuelles » : Comment reformuler des notions élaborées en occident dans un contexte différent (Asie, Afrique) ?

16 février (10h30-12h) : « l’apport des sciences humaines » : comment dire la foi de manière originale et renouvelée par les théories sur le langage ?

Changement de date le 30 mars  (au lieu du 16 mars) (10h30-12h) : « la théologie du Process » : cette théologie, venue des États-Unis, est une manière révolutionnaire de comprendre positivement la réalité du monde et l’action de Dieu.